Notre Magazine n° 179 est arrivé....

Actus

 

FRAUDE A LA CARTE BANCAIRE EN CAS DE VOL OU DE PERTE : UNE FRANCHISE BIENTOT REVUE A LA BAISSE

 

carte bancaire.jpg

Publié le 04 octobre 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

TELECHARGER LE DOCUMENT

 

À partir du 13 janvier 2018, le titulaire d'une carte bancaire perdue ou volée, victime d'une fraude, devra payer une franchise de 50 € pour les opérations effectuées avant opposition et pour lesquelles le code confidentiel de la carte a été utilisé. La franchise, actuellement de 150 € diminuera donc de 100 €. C'est ce que prévoit l'article 2 de l'ordonnance du 9 août 2017 relative aux services de paiement.

 

Par ailleurs, à partir du 13 janvier 2018, le titulaire de la carte bancaire, victime d'une fraude, ne devra plus payer de franchise dans les cas suivants :

  • la perte ou le vol de la carte n'a pas pu être détecté avant la fraude ;
  • la perte de la carte est le fait d'un employé de la banque émettrice.

 

  Rappel :

La fraude à la carte bancaire constitue une escroquerie (fait d'obtenir un bien ou de l'argent par le biais d'une manœuvre frauduleuse).

Textes de référence

Ordonnance n° 2017-1252 du 9 août 2017 portant transposition de la directive 2015/2366 du Parlement européen et du Conseil du 25 novembre 2015 concernant les services de paiement dans le marché intérieur

Et aussi

Escroquerie

Vol de sa carte bancaire

Vol de carte bancaire : quelle responsabilité pour la banque ?



LES ELECTIONS DES REPRESENTANTS DES LOCATAIRES DES BAILLEURS SOCIAUX 2018

LES ELECTIONS DES REPRESENTANTS DES LOCATAIRES DES BAILLEURS SOCIAUX 2018 [...]

COMMENT SE PROTEGER CONTRE LA CYBERMALVEILLANCE ?

Virus par messagerie, rançongiciel, mots de passe, téléphone mobile... comment les éviter et se protéger ? [...]

RAPPORT DU MEDIATEUR DE L’EAU

Dominique Braye, Médiateur de l'eau (et de l'assainissement), a présenté son rapport annuel 2017 lors du Conseil d'Orientation de la Médiation de l'eau du 30 mai 2018. Hausse du nombre d'adhérents, augmentation du nombre de saisine et de recommandations, identification des principales causes de litiges, ce bilan fait le point sur les évolutions principales de l'année 2017. [...]